Informations générales du projet

Maître de l’Ouvrage : SPI

Programme : Centres d’entreprises, bureaux et ateliers pour une surface de 70.000 m2, logements neufs pour une surface de 30.000m2

Situation : Rue Ernest Solvay et Quai Banning à 4000 Liège

Architectes : Baumans-Deffet Architecture et Urbanisme & Architecture Alain Dirix (A.A.D.) & M.S.A. bureau d’Etudes et de projets

Dates : Rénovation du premier bâtiment, le bâtiment Génie Civil en septembre 2016

Missions de MATRIciel

Étude de la gestion des eaux sur le site : toitures stockantes, circulation des eaux de ruissellement dans le cadre de l’aménagement du paysage, dimensionnement des noues de rétention et des bassins d’orage ;
Étude du réseau de chaleur et de la faisabilité et de la pertinence de différentes solutions pour l’alimenter
Étude du confort visuel : éclairage naturel des bureaux en fonction du cloisonnement envisageable, évaluation de l’impact des protections solaires et du type de vitrage sur les consommations en éclairage artificiel ;
Étude énergétique et de confort à l’aide de simulations thermiques dynamiques (logiciel Trnsys) : optimisation des protections solaires, inertie thermique, free cooling de nuit, niveaux d’isolation et d’étanchéité à l’air, choix des techniques de ventilation ;
Étude détaillée de l’isolation dans le respect du patrimoine à l’aide du logiciel WUFI afin d’éviter tout risque de dégradation lié à la migration de vapeur dans les parois ; études de détails techniques

Description du projet

Le site du Val Benoît d’une étendue de 8 ha, situé en bordure de Meuse, a abrité depuis les années 1930 et jusqu’à sa désaffectation en 2005, le campus des ingénieurs de l’Université de Liège.

Le projet comporte la rénovation énergétique des bâtiments et la construction de bâtiments neufs, comme des espaces communs et une crèche de 36 places à disposition des entrepreneurs.

En comparaison à la situation actuelle, les besoins de chauffage seront réduits de plus de 75%.

L’aménagement complet du site comporte la gestion des eaux pluviales et la création de volumes de rétention ; au niveau énergétique, les systèmes proposés comportent un réseau de chaleur alimenté par une chaudière et une cogénération au bois, et une boucle d’eau dans laquelle circule l’eau de la Meuse qui alimente des pompes à chaleur réversibles dans chaque bâtiment.

Le premier bâtiment rénové, le bâtiment du Génie civil, garde son caractère patrimonial (forme des baies conservée, isolation par l’intérieur, triple vitrage) et atteint des besoins de chauffage inférieurs à 30 kWh/m2.an.

Les matériaux choisis répondent aux normes environnementales NIBE.