Informations générales du projet

Promoteur : CPPM S.A. (Atenor Group)

Occupant : CBC Banque et Assurance

Programme : bâtiment de bureaux

Situation : Avenue Albert 1er à 5000 Namur

Surface : 7.640 m² de bureaux et 2.379 m² de parking

Architectes : Montois Partners Architects & l’Atelier de l’Arbre d’Or

Dates : Permis obtenu le 18/09/2015 – Chantier en cours – Réception Provisoire prévue en septembre 2017

Missions de MATRIciel

Guidance énergétique et environnementale, en vue de tendre vers un bâtiment Low Energy Building – Low Carbon Building
Etude du confort d’été par simulation dynamique selon la norme NBNENISO 7730
Etude des techniques spéciales
Mission de Responsable PEB
Mission d’assesseur BREEAM – certification Very Good obtenue
Etudes complémentaires pour l’obtention de certains crédits BREEAM
Assistance à la mise en route du bâtiment

Description du projet

Cet immeuble de bureaux est destiné à accueillir le futur siège de la banque qui a souhaité centraliser son activité en Wallonie. Le bâtiment héberge des plateaux de bureaux, salles de réunion, une cafétéria, une salle de fitness et un auditoire de 153 places

Performance énergétique :

Du point de vue de la performance énergétique, le projet vise un niveau de consommation d’énergie primaire très faible (Ew 50) par rapport aux exigences PEB en vigueur. Le projet, par ses qualités de développement durable et ses choix techniques, permet de réduire de près de 40 % la consommation en énergie primaire. Cet objectif a été atteint (notamment) au moyen des dispositifs suivants :

  • Éclairage LED et détecteurs de présence tous les 15 m² dans les zones de bureaux ;
  • Panneaux photovoltaïques (48 kWc);
  • Taux de renouvellement d’air : n50 ≤ 1 h-1 ;
  • Protections solaires mobiles à commande automatique devant les fenêtres des façades est, sud et ouest.

Au niveau durabilité, par sa réflexion particulière sur la conception architecturale et environnementale, le projet a obtenu le label BREEAM International 2013 New Construction : niveau « Very Good ».

L’étude thermique dynamique de la nouvelle enveloppe du bâtiment et de la stratégie de ventilation et de refroidissement a permis d’atteindre des critères de confort cibles en prenant soin de minimiser les besoins en énergie et de compenser partiellement la consommation de chauffage, de refroidissement et de ventilation au moyen d’énergies renouvelables.

Grâce à une très bonne isolation des parois opaques et à des fenêtres performantes, le niveau d’isolation globale du bâtiment est de K29. Une attention particulière a été apportée à l’étanchéité à l’air de l’enveloppe (1 h-1 sous 50 Pa) et à la réalisation des détails constructifs afin d’éviter les ponts thermiques.

Les équipements suivants sont mis en place pour minimiser l’impact énergétique et environnemental tout en assurant le confort des occupants :

  • Production de chaleur pour le chauffage à l’aide de deux chaudières gaz à condensation à haut rendement et faible émission de NOx, avec régulation en cascade.
  • Production de froid par deux machines frigorifiques à haute efficacité énergétique.
  • Emission de froid par l’intermédiaire de plafonds métalliques rayonnants à haute température en froid pour réduire la consommation énergétique de production.
  • Ventilation mécanique double-flux avec récupération de chaleur munie d’une roue hygroscopique récupérant à la fois la chaleur sensible et la chaleur latente de l’air extrait. L’installation prévoit deux groupes de ventilation séparés pour les bureaux et l’auditoire afin de permettre l’utilisation de ceux-ci à des horaires différents.
  • Régulation du débit de ventilation hygiénique via boîtes VAV avec mesure de CO2 dans les salles de réunion.
  • Panneaux solaires photovoltaïques positionnés en toiture : 48 kWc.
  • Limitation de la consommation des ascenseurs : stand-by pendant les heures creuses, variateur de vitesse sur les moteurs, éclairage économe.
  • La conception s’est aussi attachée à minimiser l’impact énergétique de l’éclairage artificiel, autre gros poste consommateur dans un bâtiment tertiaire :
    • Détecteurs de présence/mouvement commandant l’allumage et l’extinction des luminaires dans les locaux de type public ou de passage, à occupation variable et non programmable.
    • Luminaire de type LED à haut rendement dans les bureaux commandés par bus de communication et système adressable.
    • Etude et intégration poussée sur le choix et la localisation des luminaires dans les espaces de bureaux pour répondre aux exigences de confort tout en réduisant drastiquement les consommations (puissance installée inférieure à 5 W/m² pour un niveau d’éclairement de 500 lux sur le plan de travail).
    • Gestion des luminaires en fonction de l’apport en lumière naturelle et de l’absence des occupants (allumage manuel et extinction automatique).
    • Zonage du contrôle de l’éclairage des bureaux tous les 15 m² pour que chaque occupant puisse avoir la possibilité, facilement, de contrôler son éclairage artificiel.
  • Comptage séparé des consommations d’énergie principales (chauffage, ECS, humidification, refroidissement, ventilation, éclairage, électricité (petite puissance), ascenseurs) afin de permettre un meilleur contrôle de celles-ci.

Gestion de l’eau

Une attention particulière a également été portée sur la gestion de l’eau :

  • Installation sanitaire économe en eau de ville; robinets sanitaires alimentés en eau froide uniquement et équipés de mousseurs.
  • Système de détection de fuite sur le réseau principal d’alimentation en eau avec relais pour envoyer une alarme sur la GTC.
  • Système de coupure d’alimentation en eau des blocs sanitaires en fonction d’une détection de présence.
  • Contrôle de la consommation des sanitaires à l’échelle de l’immeuble et par plateau.

Mobilité

L’implantation du bâtiment proche du centre-ville de Namur et des arrêts de transports en commun (train et bus) favorise la mobilité douce.