Bâtiment de bureaux Thomas & Piron, Zéro Energie

Informations générales du projet

Maître de l’Ouvrage : Thomas & Piron

Programme : Siège social de Thomas & Piron Bâtiments

Situation : Rue du Fort Dandois à 5100 Wierde

Surface : 3.200 m²

Architectes : Synergy International

Dates : Mise en service en avril 2014

Missions de MATRIciel

Guidance énergétique et environnementale : utilisation des logiciels PHPP et TRNsys, y compris l’étude des ponts thermiques, pour calculer le label passif et trouver la solution de mise en oeuvre s’approchant au mieux d’une consommation en énergie « quasi nulle »
Etude de confort d’été par simulation dynamique pour valider le concept de free cooling
Etude de la gestion de l’eau
Etude des techniques spéciales avec réalisation des dossiers de soumission pour la réalisation des installations d’HVAC, électricité et sanitaire
Mission de Responsable PEB,
Assistance à la mise en route du bâtiment

Description du projet

Ce nouveau siège social de la société Thomas et Piron Bâtiments est un bâtiment conçu selon le standard PASSIF, tout en visant une consommation d’énergie quasi nulle.

Cet objectif est atteint via une enveloppe isolée par 22 cm de polystyrène graphité sous crépi, les ouvertures étant équipées de triple vitrage et de protections solaires mobiles à lamelles en aluminium.

L’étude thermique dynamique de l’enveloppe a permis de valider l’objectif « énergie quasi nulle » (Nearly Zero Energy – NZE) du bâtiment en prenant soin de minimiser les besoins en énergie et de compenser la consommation de chauffage, de refroidissement et de ventilation au moyen d’énergies renouvelables.

Le bâtiment est chauffé à l’aide une pompe à chaleur air-eau qui alimente des convecteurs basse température.

Le surdimensionnement de l’installation de ventilation permet d’assurer le maintien d’une température de confort dans le bâtiment en été par la technique du free-cooling de nuit ; un algorithme a été mis au point pour gérer ce free-colling de manière à rendre négligeable la consommation des ventilateurs.

Le solde de consommation de 22kWh/m2/an d’énergie primaire est compensé par une installation de 231 m2 de panneaux photovoltaïques pour une puissance de 35 kWc.

La conception s’est aussi attachée à minimiser l’impact énergétique de l’éclairage, autre gros poste consommateur dans un bâtiment tertiaire : puissance minimisée grâce à des luminaires à haut rendement positionnés de façon logique par rapport à l’aménagement possible des espaces intérieurs (puissance installé de l’ordre de 6 W/m2) et gestion des luminaires en fonction de l’apport en lumière naturel et de l’absence des occupants (allumage manuel et extinction automatique).

En dernier lieu, l’attention s’est portée sur la gestion de l’eau : les eaux de pluie sont récupérées dans une citerne pour alimenter le circuit d’eau sanitaire, l’excédent étant directement infiltré dans le sol via un bassin externe. Cela répond également à l’objectif de minimiser l’impact du bâtiment sur son environnement !