CHR Houdemont - MATRIciel et la biodiversité

Informations générales du projet

Maître de l’Ouvrage : Association Intercommunale VIVALIA

Programme : Nouvel hôpital, avec une capacité de 660 lits extensible à 720 lits si nécessaire

Situation : Habay

Surface : 90 000 m2 sur un site de 46 ha

Architectes : archipelago & Vecteur A

Dates : Avant-projet terminé en septembre 2020

Missions de MATRIciel

Etablissement et suivi d’une matrice de performance « Développement Durable »
Étude d’éclairage naturel
Définition de la performance des enveloppes, des stratégies de refroidissement passif et des techniques de production de chaud, de froid et d’énergie renouvelable pour atteindre les performances énergétiques visées
Étude de la biodiversité sur le site
Étude de la gestion des eaux
Étude des matériaux : bilan LCA, guidance pour le choix des matériaux de parachèvement en regard de leurs caractéristiques environnementales et de leur impact sur la santé, élaboration d’un plan qualité de l’air intérieur
Etablissement d’une charte pour un chantier vert
Mission de Responsable PEB

Description du projet

Situé à Houdemont en bordure de l’autoroute E411, l’hôpital se caractérise par une intégration importante à l’espace vert environnant : contact avec le ciel et la lumière naturelle verger, prairies fleuries, noues et bassins de récolte des eaux, jardins thérapeutiques, parcours santé ….

L’hôpital est divisé en quatre pôles d’activités reliés entre eux par une rue centrale.

Sur le plan environnemental, tout est mis en œuvre pour minimiser l’empreinte écologique du projet sans négliger la qualité de vie au sein de l’hôpital. L’énergie photovoltaïque associée à la géothermie et à la cogénération en feront un centre hospitalier « quasi Zéro Energie ». L’omniprésence de la lumière naturelle, la gestion raisonnée des eaux, l’utilisation de matériaux naturels, la mise en place de liaisons douces avec les villages voisins contribueront également à inscrire l’hôpital dans une démarche inclusive et respectueuse de l’environnement.

Performance énergétique

L’objectif est de réaliser un hôpital nZEB « nearly Zero Energy Building ». Cela se traduit par un triple concept :

  • Réduire les besoins énergétiques par une isolation raisonnée, le design des ouvertures et de la volumétrie pour favoriser l’éclairage naturel et réduire les charges de refroidissement.
  • Définir des installations de production d’énergie permettant la récupération maximale de chaleur perdue (transfert de chaleur entre les zones médico-techniques à refroidir et les zones à chauffer) et disposant des meilleurs rendements.
  • Compenser les consommations résiduelles par une production renouvelable d’électricité par capteurs solaires photovoltaïques

L’ensemble du site a été modélisé par simulation thermique dynamique, de manière à tester les différentes combinaisons d’enveloppe (niveaux d’isolation, tailles d’ouverture, protections solaires et d’équipement (géothermie, cogénération, biomasse) et à optimaliser les choix.

Eclairage (naturel/artificiel)

Chaque zone à durée d’occupation importante est étudiée pour maximiser l’apport en éclairage naturel et la vue vers les espaces verts (unités de soins, consultations, …)

Gestion de l’eau

Le projet vise un objectif « zéro rejet d’eau de pluie aux égouts » pour les eaux de toiture et les abords mais également une perturbation minimale du cycle de l’eau sur la portion du bassin versant concernée par le projet, ceci afin de modifier le moins possible le régime hydrologique du ruisseau « Le Rau du Pachis » situé dans le bas de la parcelle, zone naturelle protégée « Natura 2000 ».

Biodiversité

Bien que partant d’une situation « greenfield » (prairies, quelques haies et champs cultivés en agriculture conventionnelle), le projet vise l’amélioration de la biodiversité sur la parcelle grâce à l’aménagement de différents biotopes à haute valeur en termes de biodiversité ; prés fleuris (non tondus mais fauchés une fois par an après floraison), vergers, bois, massifs d’arbustes denses, haies noues d’infiltration végétalisées, bassin d’infiltration humide à berges en pente douce, jardin aromatique, etc. Ceci se traduit par l’atteinte d’un score CBS de 0,6 contre environ 0,4 actuellement.

Matriciel participe également à l’élaboration du plan de gestion « différenciée » du site (concernant les abords et les toitures végétalisation) afin s’assurer que l’entretien futur du site réponde à la fois aux objectifs de maintient/développement de la biodiversité visés et aux exigences de propreté et de sécurité nécessaire autour d’un hôpital.